Alex-Ann appelle le Théâtre Vivant

Alex-Ann appelle le Théâtre Vivant

Classe d'essai gratuite 
30 août 2022 à 19h au CASJB
Inscription requise à jeu@alexann.art

La troupe du Théâtre Vivant 

Un désir enfoui?

Un rêve encore non-réalisé?

Une envie profonde de connecter à son être de jeu, de joie, qui ose sa vie?

Un besoin profond de retrouver sa vitalité, sa créativité, son pouvoir de création?

De faire des rencontres authentiques, profondes, nourrissantes et soutenantes?

Cette session de jeu vous propose de mettre en lumière des parties de vous-mêmes encore non-révélées et de vous mettre au monde au sein d’un groupe bienveillant et soutenant. Elle permet d’incarner le rêve en vous et de l’enraciner dans la réalité. Ce processus vous engage pleinement sur votre chemin de vie et vous assure d’être en jeu au sein d’un théâtre qui est vivant c’est-à-dire au sein d’une création dans laquelle vous assumez pleinement votre créativité authentique et singulière.

 

Une connaissance profondément ancrée en soi, une connexion à la sagesse du corps.

Quand?

Classe d'essai gratuite le 30 août 2022 à 19h (inscription requise) 

Session du 13 septembre au 13 décembre 2022

Tous les mardis soirs 

(Pause le 1er novembre)

19h à 21h30

Où? 

Au Centre des Arts de la scène Jean Besré (CASJB)

Combien? 

230$ tarif pour les professionnels des arts 

260$ tarif régulier 

290$ soutien à la création de l'approche 

 

Inscription avant le 1er septembre 2022

Écris-moi à jeu@alexann.art

 

I will tell you something about stories, 

[he said]

They aren't just entertainment. 

Don't be fooled. 

They are all we have, you see, 

all we have to fight off 

illness and death. 

You don't have anything 

if you don't have the stories 

- Ceremony de Leslie Marmon

Le Théâtre Vivant est un lieu de rencontre, un territoire à découvrir ensemble, une exploration du tout par le particulier, de l’ensemble par le personnel. Le Théâtre Vivant s’écrit et se découvre par les différentes voies de transformation et de création qui le sillonnent.

 

Partons à l’aventure, à la rencontre, ensemble!

La dimension de troupe vient répondre à un désir profond de nous relier dans nos créativités singulières. De faire surgir la vie qui nous relie dans les différentes relations que nos voix personnelles et uniques entretiennent, de révéler ce qui dialogue, ce qui nous tient ensemble, ce qui fait œuvre. Cet élan profond m’engage dans l’incarnation de mon propre rêve. 

 

De faire partie d’une famille de laquelle je ne suis pas étrangère.

De faire corps commun dans les processus de vie que chacun traverse, en résonnance avec les autres. 

De partager mon humanité. 

De nourrir des liens authentiques avec la vie et avec les autres. 

De créer des rendez-vous pour des parties de moi-même qui n’attendent qu’à être conviées, elles aussi, dans l’écriture de ma vie. 

D’ouvrir des espaces pour libérer mon essence, nos essences, pour revenir à la source, pour étancher ma soif de véritable, de vrai, de vivant.  

De célébrer, de créer, de jouer et de danser avec le Sa-Crée.


 

Cet appel est donc une invitation à marcher avec moi cette route qui est la nôtre, avec conscience que nous ne sommes pas seul.e.s! À incarner votre propre étoile, à nous incarner ensemble au sein d’un espace constellaire bien ancré sur le plancher des vivants. À partager un espace bienveillant qui soutient les processus de chacun. À cultiver un territoire et une communauté du vivant. 

 

Théâtre

art performatif

danse

écriture

poésie vivante

approches somatiques

pratiques rituelles

chants sacrés et folkloriques

 

Le théâtre vivant, c’est quoi?

Le théâtre vivant, c’est le théâtre du corps. C’est la poésie du vivant, incarnée. Comme acteurs, cré.acteurs, nous prêtons corps à ce vivant qui souhaite révéler des visages encore inconnus de notre humanité. Chaque dimension de notre être vient nous apprendre quelque chose et peut devenir un allié précieux sur notre route. Dans cette pratique, la parole est conviée également. Libérée du mental, elle participe à l’être qui s’exprime dans sa globalité. Le Théâtre Vivant nous informe, éclaire la vie intérieure de chacun et nous rassemble dans notre humanité partagée. Il révèle, un pas à la fois, ce qui est en train de se jouer au présent et au sein du nous. Des pratiques hebdomadaires d’authenticité et de présence sont installées par diverses approches artistiques et veillent à ce que l’individu, comme la collectivité, s’aventure dans ce processus de création avec l’appui et le soutien des forces actives du vivant. Dans le théâtre vivant, l’auteur, c’est le vivant. Les acteurs se mettent au service des forces vitales qui les traversent et apprennent à entrer en dialogue, en création avec ces forces. L’acteur a la tâche de se prêter au jeu. Tâche simple, mais profonde qui demande de la pratique. Comme la pratique d’aimer. 

L’art consiste à montrer ce que l’on cache. 

L’art consiste à révéler sa nature humaine. 

L’art consiste à chercher la justesse et non à intimider les autres. 

L’art consiste à se laisser raffiner par la vie. 

L’art consiste à inspirer le monde. Puis à l’expirer. 

L’art c’est comme l’amour, c’est difficile.

- Sylvie Cotton


 

Quel est mon rôle au sein de ce théâtre?

En tant que facilitatrice, je facilite quelque chose qui semble vouloir déjà se mettre à l’œuvre, se déployer, se révéler. J’accompagne l’humain qui accouche de son vivant, qui renoue avec l’énergie de vie qui le traverse. Appuyée des pratiques artistiques, j’agis comme une accoucheuse en scène. Le metteur en scène, c’est l’intelligence collective à l’œuvre, soutenue par nos différentes approches artistiques comme catalyseurs, capteurs de rêves. 


 

Respect des processus à l’œuvre

engagement

attitude de non-performance

curiosité

reliance


 

Une nouvelle approche : accueillir, accepter, aimer

Cette approche peut s’apparenter à du développement personnel, mais j’aime penser que nous sommes déjà développés, simplement caché derrière tout ce qui empêche notre expression profonde et véritable. Notre liberté inconditionnelle et notre joie d’être pleinement incarné et créatifs est accessible maintenant. Si développement il y a, c’est un cadeau, un présent, à déballer à chaque instant, à chaque pas. Un soutien thérapeutique, si la traversée de fond vous intéresse dans tous ces jeux d’ombres et de lumières, est de votre responsabilité en complémentarité à ce processus : restez en lien avec vous-même à ce sujet, et laissez-vous approcher par ce qui est nécessaire à votre confort. Quand il n’y a plus de jeu (j’entends ici mobilité, liberté, espace) sur une période prolongée, c’est qu’il y a identification complète et rétention de l’énergie : la thérapie peut permettre alors de retrouver l’espace nécessaire à se remettre en création.


 

Cet espace n’est pas un espace thérapeutique. 

C’est de la création. 

De l’amour, amené où il y en a peu, c’est de la création. 

Aimer, ce n’est pas passif. 

C’est un acte délibéré de création.

Jouer, danser, chanter… c’est Aimer. 


 

Incarner ma nature véritable c’est jouer, c’est joie, c’est jouir de ma vie, c’est OUI! 

 

 

Where alienation now separates humans - in a cold sculpture, so to speak – a warm sculpture must come to exist. Warmth towards others must be generated.

This is love.

 

- Joseph Beuys, figure importante de l’art performance

 

On dit qu'avant d'entrer dans la mer,
une rivière tremble de peur.
Elle regarde en arrière le chemin
qu'elle a parcouru, depuis les sommets,
les montagnes, la longue route sinueuse
qui traverse des forêts et des villages,
et voit devant elle un océan si vaste
qu’y pénétrer ne parait rien d'autre
que devoir disparaître à jamais.
Mais il n'y a pas d'autre moyen.
La rivière ne peut pas revenir en arrière.
Personne ne peut revenir en arrière.
Revenir en arrière est impossible dans l'existence.
La rivière a besoin de prendre le risque
et d'entrer dans l'océan.
Ce n'est qu'en entrant dans l'océan
que la peur disparaîtra,
parce que c'est alors seulement
que la rivière saura qu'il ne s'agit pas
de disparaître dans l'océan,
mais de devenir océan.

 

- La peur, Khalil Gibran